Avec le COVID, l'Union Européenne se retrouve sous une lumière assez crue et révèle qu'elle n'est rien d'autre que l'axe principal du travail de sape de nos démocraties, autant de forteresses assiégées, dont les brèches béantes ont depuis longtemps laissé entrer l'ennemi dans la place !

Le roi est nu

Des compagnies de sapeurs travestis en libérateurs se sont ralliés des régiments entiers d'idiots utiles dans toutes les strates d'une communauté dont on a pris soin de raviver tous les clivages possibles. Le roi est nu, tout comme la vérité que nous sommes pourtant nombreux à avoir vu sortir du puits. Mais nos hérauts sont compromis, nous canardent de prêt-à-penser et les lanceurs d'alertes sont mitraillés au fact-checking.

Le peuple réclame sa dose

Et déjà le peuple au moral sapé, de guerre lasse, apeuré et mystifié, fait allégeance au nouveau régime et réclame sa dose, car il veut pouvoir aller en vacances, comme si l'issue du siège était déjà réglée. Il est vrai qu'on ne distingue plus que quelques rares mousquetaires dans la mêlée, il ne reste plus grand chose à défendre… Mais je ne peux m'empêcher de croire encore à une issue heureuse, tant les manœuvres de nos ennemis, pressés d'en finir, semblent cousues de fil blanc. Admettons qu'il fasse si noir dans le fond de la caverne à Platon qu'on n'y distingue point les couleurs… Mais il suffirait d'une étincelle…

Un sursaut d'esprit critique et de courage doivent permettre de renverser cette situation tant les positions ennemies sont véritablement précaires et ont même été repoussées dans plusieurs pays, le plus souvent à l'insu des territoires encore sous emprise…

Les États républicains ont abandonné toutes les mesures sanitaires

Par exemple, les États républicains ont majoritairement abandonné toutes les mesures sanitaires, et ont voué tout avatar de passeport sanitaire aux gémonies. Selon les derniers chiffres, le Texas plafonne à 34% de vaccination, et il n'y en aura pas beaucoup plus… Il y a même des pays européens qui n'ont jamais confiné ni fermé leurs "non-essentiels" (sic), qui n'ont pas obligé le port du masque, sans parler de l'Afrique (à part quelques exceptions qui confirment la règle) ou des pays de l'Est dont les populations ont reconnu le déferlement totalitaire, non, vraiment, les dindons sont ici au centre de l'UE à la merci de ses lobbies en tous genres, une coalition qui s'est préparée et concertée de longue date pour nous faire passer des vessies pour des lanternes et d'une grippe nous faire une Némésis que nous aurions provoquée et méritée. Et pourquoi ? Pour nous voler nos droits les plus élémentaires, nous asservir, nous mettre à genoux, rafler le pactole, et nous faire supplier pour un vaccin.

Les mesures prises par nos gouvernants sont criminelles

Toutes les mesures prises par nos gouvernants sont CRIMINELLES, elles ont largement contribué au décompte mortifère autrement évitable. C'est une évidence qui a été prouvée et documentée, autant d'éléments à charge pour confondre nos gouvernants tortionnaires : une honte indélébile qui marquera leurs noms pour au moins 17 générations !

Alăla, Alăla ! (*)

*(Cri de guerre dans la Grèce antique par les Athéniens, durant les guerres médiques et la guerre du Péloponnèse)

Réginald de Potesta de Waleffe

Licencié en Relations Internationales (UCL) Observateur des impérialismes et du mondialisme.