Ce samedi 20 mars, une journaliste du média indépendant belge Kairos a été privée de liberté par les forces de l’ordre. Cela s’est produit à Bruxelles. La journaliste s’appelle Muriel Hubin et couvre régulièrement les événements pour ce média. Sur les images vidéo, on entend clairement les cris de la journaliste. Les policiers ont semblé déterminé à l’emmener en cellule.

Ce n’est pas la première fois que cela se produit. Mais, ce samedi 20 mars en début d’après-midi, cela s’est à nouveau reproduit. En effet, une journaliste du média indépendant Kairos a été arrêtée par la police de la zone de Bruxelles-Capitale-Ixelles.

Dans la vidéo amateur ci-dessous, les cris et la surprise de la journaliste Muriel Hubin sont clairement audibles. Les raisons de l’arrestation ne sont pas encore connues. Toutefois, il est arrivé que le simple fait de filmer la police ou de venir à un rassemblement ait été le motif de violences policières ou d’arrestation.

Liberté de la presse en danger ?

L’arrestation de Muriel Hubin, journaliste à Kairos, n’est pas un fait isolé en Belgique, ni même en France. La question de la liberté de la presse revient une nouvelle fois sur la table.

Il y a peu, Fayçal Cheffou, journaliste à Cité24 avait également été victime d’une arrestation policière. La scène avait été filmée. C’était ce dimanche 14 mars en soirée, à Saint-Josse-Ten-Noode, commune populaire de Bruxelles. Ce dernier filmait un banal contrôle. Il a ensuite été intimidé puis emmené au poste. Il a subi une perquisition à son domicile, ordonnée par une juge d’instruction de Tournai (ville éloignée de Bruxelles, ce qui pose également question, par ailleurs).

Du côté français, la situation est aussi à prendre au sérieux. Nous pouvons citer par exemple le cas d’un journaliste de France 3, en novembre 2020.

Le journaliste captait des images pour France 3 Paris-Ile-de-France. Il filmait avec son téléphone portable. Il a passé plus de 12 heures en garde à vue et a écopé d’un rappel à la loi. La direction de France 3 Paris Île-de-France avait «condamné avec la plus grande fermeté cette arrestation abusive et arbitraire d’un journaliste dans l’exercice de son travail».