Dès le 1 avril 2021, Julie Almau Gonzalez, actuelle directrice adjointe de l’Atomium prendra ses fonctions en tant que directice pour une durée d’un an a annoncer dans un communiquer l’institution bruxelloise. Parmi ses objectif sera de permettre à notre monument national d’avoir une « programmation artistique innovante » et de « séduire de nouveaux publics ».

L’année 2020 a enregistré la pire nombre de visiteur. Il a été de 162.000. Ce chiffre bas est principalement dû au covid. C’est le plus mauvais chiffre depuis sa réouverture après rénovation, en 2006. En 2019, pas moins de 650.000 personnes ont pu visiter l’Atomium (plus de trois fois plus qu’en 2020). Le défis est donc de taille malgré la crise sanitaire qui se poursuit toujours aujourd’hui.

Des événements pour tous les goûts à l’Atomium

Les ambitions de la future nouvelle directrice de l’Atomium Julia Almau Gonzalez seront, entre autres, d’attirer et fidéliser un public plus local et belge ou de Bruxelles. « Nous accueillons près de 200.000 visiteurs et visiteuses belges, ce qui est beaucoup, mais cela ne représente qu’un tiers de notre public », explique-t-elle. « Nous voulons mettre en œuvre une nouvelle dynamique dans notre rapport au public et notre programmation culturelle en fait partie », toujours selon Julie Almau Gonzalez.

Multipliant les offres en proposant une programmation axée notamment sur des propositions contemporaines avec les arts numériques. Des espaces de dégustations développés avec son partenaire dans la restauration, seront également proposés. Il y aura des spectacles et des concerts de musique classique, jazz et électro, afin de satisfaire tous les goûts.