Ce mardi 9 juillet, les habitants de la rue Eugène Toussaint à Jette, dans le nord de Bruxelles, ont été confrontés à une nouvelle inondation due à des problèmes récurrents de refoulement des eaux usées, mettant une fois de plus en péril leur qualité de vie.

"Ce n'est malheureusement pas la première fois que cela se produit dans le quartier", déclare Marianne, une habitante désemparée. Les résidents font face depuis longtemps à des problèmes récurrents de refoulement des eaux usées. Ces incidents atteignent aujourd'hui un niveau critique, compromettant sérieusement leur qualité de vie.

Les riverains ont dû faire face à une nouvelle inondation, à la suite des intempéries qui ont balayé mardi la capitale bruxelloise. Les égouts situés sous le pont de la rue Toussaint se sont remplis d'eaux usées, provoquant un débordement qui a inondé la rue. Cette situation a provoqué des désagréments considérables pour les habitants et les passants.

Une absence de réponse politique

"Aucune mesure corrective n'a été prise par Bernard Van Nuffel (Ecolo), (échevin chargé de l’Aménagement urbain NDLR). Celui-ci a préféré investir dans les travaux de réaménagement de la passerelle cyclo-piétonne rue Eugène Toussaint en 2022, un projet dont le coût s’est élevé à près de 725.000 €", affirme un habitant excédé souhaitant garder l'anonymat. Les habitants s’interrogent sur les priorités de leur représentant politique face à l’urgence de la situation.

Heureusement, les pompiers sont intervenus rapidement pour déboucher les conduits d'évacuation des eaux usées. Cependant, cette intervention n'est qu'une solution temporaire. Les infrastructures actuelles ne sont plus adaptées au nombre croissant d'habitants dans le quartier.

Inondation rue Eugène Toussaint à Jette - Source : Facebook.

Une problématique de société

Il est impératif de réaliser les travaux nécessaires pour mettre les canaux d'évacuation des eaux usées sous le pont en conformité avec les besoins actuels. Sans cela, les risques de nouvelles inondations resteront élevés, et le bien-être des riverains continueront d'être menacés.

Le manque de respect des engagements politiques est perturbant et inefficace, tant pour les habitants que pour les passants. La question se pose désormais : quand les autorités prendront-elles enfin les mesures nécessaires pour résoudre ce problème et assurer une qualité de vie saine aux habitants du quartier ?

Face à ces événements récurrents, de nombreux riverains du quartier se sentent abandonnés par leurs représentants politiques. Ce problème soulève une autre question de société : quelles sont les priorités des investissements publics et comment assurer un équilibre entre nouveaux projets urbains et entretien des infrastructures existantes ?