Hier, ce jeudi 1er avril en fin d’après-midi et début de soirée, a eu lieu une « boum » au bois de la Cambre à Bruxelles. Au départ, il s’agissait d’un « faux event ». Autrement dit une blague sur les réseaux sociaux, dont Facebook. Cet événement n’était pas prévu pour se concrétiser réellement mais il l’a quand même été finalement. La police est très rapidement intervenue. Mais cela n’a pas empêché qu’un nouvel événement de ce type a été annoncé, ce vendredi soir, 2 avril.

Dans le bois de la Cambre à Bruxelles, l’ambiance a été pour ainsi dire mouvementée. En effet, un rassemblement de plus de mille personnes (des milliers selon la police de Bruxelles) a eu lieu. Des arrestations ont été faites, dont un journaliste de Cité24 qui a été embarqué et relâché ce vendredi matin. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que cela arrive pour notre média.

La police a chargé avec des chevaux (qui ont par ailleurs été blessés, a-t-on appris). Un hélicoptère et un drone ont survolé la zone où se trouvaient les gens rassemblés. Bon nombre d’entre eux étaient des jeunes. Leur motivation était le ras-le-bol des mesures sanitaires. Ce n’est pas le premier rassemblement de ce type.

Philippe Close avait annoncé qu’il poursuivrait en justice les initiateurs de ce faux event sur internet, qui est devenu réalité entre temps. Le parquet de Bruxelles l’avait annoncé par ailleurs, également.

La répression de la police n’a pas, manifestement, stoppé l’ardeur et la détermination de plus de mille bruxellois. Ils entendent remettre le couvert ce soir, vendredi 2 avril.

Voici les images vidéos du rassemblement d’hier, tournées par Cité24.

1200 participants sur Facebook pour ce vendredi soir

“L’Abîme, la fête pour le droit de se réunir” est annoncée ce vendredi soir Au Bois de la Cambre après le festival La Boum qui a dégénéré jeudi en affrontement entre jeunes et forces de l’ordre. 

Il y a déjà plus de 1.200 participants qui ont répondu à l’appel sur le réseau social Facebook. Un nouveau rassemblement est annoncé à partir de ce vendredi soir à 18h. “L’énergie folle suscitée par La BOUM, ce faux festival programmé le 1er avril au Bois de la Cambre, ne peut être ignorée. Se rassembler dans un parc, à l’air libre, pour tenter de profiter ensemble d’un instant musical ne peut se résumer à un vulgaire poisson d’avril. C’est un besoin vital”, écrivent les organisateurs.

La police a déjà annoncé qu’elle serait présente de façon massive. Au vu de ce qui s’est produit hier, cela ne peut être considéré comme uniquement de la dissuasion.