Une vidéo a été postée sur les réseaux sociaux le mercredi 31 mars dernier, par le collectif Wallonie horeca. Il était question de passer un message sur la réouverture de l’horeca en Belgique, le 1er prochain. Les restaurateurs, hoteliers et même travailleurs de l’événementiel s’en réjouissaient. Toutefois, ce n’est pas le cas de Pedro Facon, le commissaire corona en Belgique. Ce dernier est plutôt partisan de reporter à plus tard la réouverture des bars, des restaurants et des salles d’événements.

Pedron Facon, le commissaire corona du gouvernement belge s’est exprimé sur le calendrier d’assouplement des mesures sanitaires, pour ce qui est des écoles mais aussi en ce qui concerne l’horeca.

Ce dernier ne voit pas d’objection majeure à la rentrée scolaire du 19 avril, si elle s’accompagne d’une stratégie de tests répétitifs (via les autotests, qui sont de plus en plus courants).

De plus, il n’est pas contre, non plus, la levée le 26 avril des mesures de « refroidissement » mises en place pour un mois visant les commerces non essentiels et les métiers de contact.

« Pour l’horeca, c’est différent »

En revanche, pour l’horeca, il ne tient pas le même discours. Le commissaire corona du gouvernement belge s’st dit moins favorable au sujet de la réouverture de l’horeca le 1er mai prochain.

Ce dernier estime qu’il s’agit d’une bonne chose de repousser l’accueil des clients dans les bars et les restaurants.

« Tant pis si ce n’est pas populaire »

Le commissaire corona Pedro Facon a déclaré : « Tant pis si ce message n’est pas populaire. Mais promettre des châteaux en Espagne puis revenir dessus, cela n’aide pas« . Il a ajouté : « Après le 19 et le 26 avril, il serait sage d’attendre trois semaines avant la prochaine grande étape« . Si son plan devait être suivi par le gouvernement fédéral d’Alexander De Croo, ce serait donc pour le 15 mai, environ.

Bien sûr, Pedro Facon n’a fait état ici que de la position du Commissariat corona dont il a la charge. Ce sera au Comité de concertation d’aller ou non dans son sens. La réponse sera donnée ce mercredi prochain, 14 avril. « Je ne décide pas« , a précisé encore une fois Pedro Facon. « Je conseille. Et j’exhorte les décideurs à tenir compte de la réalité de l’épidémie, à poser des choix et à avancer avec prudence« , a-t-il terminé.

Certains cafetiers comptent ouvrir le 1er mai

Toute une série de cafetiers ont dit qu’ils comptaient ouvrir leur établissement le 1er mai, quoi qu’il en coûte. « C’est ça ou rien », a déclaré un patron de café namurois. Ce même patron a proposée une réouverture par étape. « Ne vaudrait-il pas mieux assurer une réouverture progressive et assistée ? S’il n’y a pas d’assouplissement lors du prochain comité de concertation, je crains le pire. Certains vont craquer.« 

Pour sa part, le président de la fédération Horeca Wallonie Thierry Neyens n’a pas souhaité commenter les propos du commissaire corona Pedro Facon. « Je préfère attendre les infos officielles avant de prendre la parole à ce sujet« , a-t-il déclaré au média Sudpresse. Il a déclaré qu’il serait attentif à ce que déciderait le comité de concertation de la semaine qui vient.

Cela risque de créer un vent de colère supplémentaire pour de nombreux acteurs de l’horeca, qui avaient réalisé une vidéo se réjouissant de pouvoir réouvrir leurs établissements à nouveau. Affaire à suivre pour voir si cela pourra vraiment se faire ou s’il faudra encore attendre…