Ce jeudi soir à Liège (Belgique) avait lieu une manifestation contre les mesures sanitaires imposées dans le cadre de la crise du covid. Depuis le début de l’année 2021, ce genre de rassemblements se multiplient. Les violences policières aussi. C’est ce qu’on a pu voir dernièrement au bois de la Cambre (Bruxelles). Ainsi, un des manifestants présents hier à Liège avait écrit sur son panneau : « 11.400.000 Belges contre 37.840 flics. Nous sommes 300 fois plus nombreux que la répression« . Cette fois-ci, aucune violence policière n’a a priori été constatée ou dénoncée.

Il y avait 200 personnes ce jeudi soir, 8 avril, sur la place du Marché à Liège en Belgique. Ces manifestants s’étaient retrouvés à 18h pour protester, comme de nombreux autres Belges ou Français contre les mesures sanitaires. Ces derniers les trouvent trop strictes. Depuis le début de l’année 2021, ce genre de rassemblements se font de plus en plus nombreux.

En retour, les violences policières aussi. C’est ce qui a été constaté, pour ne citer qu’un exemple, au bois de la Cambre à Bruxelles, le 1er avril dernier. Des policiers à cheval ont piétinés plusieurs personnes. Les vidéos ont choqué nombre de gens, au-delà des frontières belges. Le témoignage d’une des femmes piétinées n’est pas passé inaperçu (vidéo).

« Plus de liberté »

Bien que cela s’est passé à Liège, des personnel de l’horeca entre autres de différentes villes du pays ont fait le déplacement. Il y avait parmi eux des cafetiers namurois, carolos et liégeois dont le responsable de la Brasserie Curtius à Liège et Pierre Demarteau, le gérant du « P’tit Bougnat ».

Ces derniers veulent recevoir la certitude de pouvoir rouvrir leurs commerces horeca au 1er mai, date du prochain comité de concertation du gouvernement fédéral.

D’autres ont mis en évidence les mesures sanitaires trop strictes prises par le gouvernement belge.

La police n’a pas été violente

Le rassemblement s’est passé calmement. La police n’est pas entrée en confrontation et n’a pas été violente. Il y avait de la musique, et un genre d’apéro géant qui ont fait de cet événement un moment convival, en ce début de printemps.

Il y avait aussi des messages politiques, notamment envers la police, dont l’hostilité de la population augmente. Un des manifestants avait écrit sur un panneau : « 11.400.000 Belges contre 37.840 flics. Nous sommes 300 fois plus nombreux que la répression ».

Le rassemblement s’est terminé aux alentours de 21h30, la nuit tombée. Voir le live de Vécu sur ce lien.