Depuis le 1er avril dernier, sur les réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook, on peut voir des scènes pour ainsi dire assez choquantes. En effet, plusieurs images montrent des participants piétinés par la police montée. Sur une vidéo, on voit notamment une femme de dos, piétinée par les chevaux. Elle tombe sur le sol et ne se relève pas. Elle a été blessée. Ses jours ne seraient pas en danger. Un autre, debout sur la pelouse au comportement normal et calme s’est littéralement fait foncer dedans par cette même police à cheval. Un appel a déposer plainte massivement a été lancé sur Facebook.

Les images ci-dessous filmées et publiées peuvent heurter. En effet, la police montée fonce droit sur des personnes qui se trouvaient au bois de la Cambre à Bruxelles. Sans même s’arrêter.

Appel à porter plainte

Un internaute a écrit à propos de la femme piétinée : « C’est ma tante ! Barbara ! Il est impératif de faire payer ces criminels et porter plainte MASSIVEMENT pour tentative de meurtre« . Il ajoute : « (…) oui c’est une tentative d’homicide quand on voit la violence du choc !« .

Heureusement, elle n’a pas perdu la vie.

Il interpelle le bourgmestre Philippe Close, par ailleurs connu pour sa tolérance aux violences policières, comme il l’avait fait savoir lui même, lors de la manifestation des jeunes en début 2021, violentés aux casernes d’Etterbeek (Bruxelles). Cela avait même indigné des policiers qui l’avaient alerté, par voie de leur syndicat.

L’internaute n’a pas mâché ses mots. « Nous allons saisir le tribunal et porter plainte avec tous les moyens possibles et imaginables et destituer ce bourgmestre qui mérite de répondre de ses crimes ! Cette scène a en autres été l’événement déclencheur de notre grande colère et notre dégoût pour les robocop. Nous allons attaquer la ville de Bruxelles ! NOUS GAGNERONS !« 

Il est à noter que la personne à droite sur la photo de couverture n’est pas la même que celle qu’on voit sur les images vidéo, ci-dessus. Il s’agit d’une autre qui a connu un sort similaire.

« Arrêtez de filmer »

Les policiers se sont tout de même énervés sur les personnes qui filmaient. « Ce n’est même pas nous ! Arrêtez de filmer ! Ce n’est même pas nous ! ». Qu’importe que les images puissent servir à la femme blessée à sang et au sol, ceux-ci ont tout de même pris le temps d’intimider la personne qui prenait les images.

En outre, cette jeune fille n’a pas été la seule à se faire piétinner par les policiers à cheval, ce 1er avril. Un autre, alors qu’il se trouvait debout sur l’herbe et ne faisait rien de particulier, l’a été également. On voit des agents de la police montée foncer droit sur lui sans même prendre la peine de l’esquiver. Les images sont choquantes.