La Russie a déclaré samedi un cessez-le-feu contre l'Ukraine. Alors que des habitants de plusieurs pays sont coincés dans une situation de guerre dans la région, le monde fait preuve d'empathie envers le peuple ukrainien. La Russie a annoncé samedi un cessez-le-feu dans deux villes, Marioupol et Volnovakha, afin de créer un passage facile et sécurisé pour les personnes qui tentent de quitter la zone de guerre.

Un accord de cessez-le-feu a été signé entre la Russie et l'Ukraine, en Biélorussie. Une série d'accords entre belligérants pour faire provisoirement taire les armes dans plusieurs régions dévastées de ce pays au bord du chaos.

La Russie a autorisé lundi des civils, des étudiants et des ressortissants étrangers à évacuer la capitale ukrainienne, Kiev, et trois autres villes de Mariupol, Kharkiv et Soumy. Une trêve tant attendue par les populations en Ukraine.  "La Fédération de Russie annonce un cessez-le-feu à partir de 10 heures, heure de Moscou (8 heures, heure locale) le 8 mars", a fait savoir la cellule du ministère russe de la Défense, chargée des opérations humanitaires en Ukraine

Lundi soir, le président ukrainien Zelensky avait accusé l'armée russe d'avoir fait échouer à plusieurs reprises l'évacuation des civils via les couloirs humanitaires.

Calendrier du cessez-le-feu

Le temps joue un rôle important dans l'accord de cessez-le-feu. Les parties doivent informer de l'heure précise des activités et préciser ce qui est permis et ce qui ne l'est pas.

Il est particulièrement nécessaire de préciser si ou quand le désarmement ou le démantèlement aura lieu et comment.

« Les armes doivent se taire en Ukraine »

La saisie d'armes est également l'un des facteurs importants du cessez-le-feu. "Un mécanisme de vérification serait normalement mis en service pour vérifier le désarmement, la destruction de l'ordonnance ou la vérification d'une réduction des effectifs convenue d'un commun accord, etc.", a déclaré le site internet de l'ONU pour la paix.

"Le but d'une équipe de vérification est de fournir un instrument de vérification neutre mutuellement acceptable où les parties ne seraient pas disposées à permettre à leur ennemi d'accomplir cette tâche", a-t-il ajouté.

Lire aussi : Dessin du mois : invasion de l’Ukraine (VIDÉO)

Plaintes pour violation du cessez-le-feu

Les violations du cessez-le-feu relèvent du segment du mécanisme de plainte. Il appartient à l'accord de préciser si la conclusion doit être rendue publique ou non. Ce qui est essentiel, c'est que le mécanisme de plainte soit capable d'agir rapidement.

Questions humanitaires

La plupart des cessez-le-feu devraient inclure une obligation pour les deux forces d'éliminer toutes les sources de danger pour la population civile locale qu'elles ont elles-mêmes causées. Voici les facteurs qui relèvent des questions humanitaires :

  • Déminage : identifier (dans la mesure du possible) exactement où les mines ont été posées.
  • Protection : libre accès des agences humanitaires aux civils
  • Libre circulation des biens, des personnes et des secours

De même, il pourrait y avoir une obligation de détruire les armes chimiques et les dangers similaires.

Le fait de ne pas garantir ou garantir la liberté de circulation peut éroder le soutien public au cessez-le-feu, plus particulièrement le soutien des communautés locales.