Adil, c’est ce jeune qui a été percuté par un véhicule de police, il y a tout juste un an. C’était le 10 avril 2020, dans la commune populaire d’Anderlecht, à l’ouest de Bruxelles. Il avait 19 ans. Lorsqu’il était à scooter, il avait été pourchassé par des véhicules de police. L’un de ceux-ci lui avait barré la route. Il y avait un impact, qui avait ôté la vie à Adil. Un rassemblement a eu lieu en son hommage, ce 10 avril, malgré la pluie, sur les lieux où a eu lieu le drame.

Ce samedi 10 avril, un rassemblement a eu lieu en l’hommage au jeune Adil. Ce dernier a perdu la vie, il y a un an. Cela s’est produit au niveau du quai de l’industrie, à Anderlecht, commune populaire de l’ouest de Bruxelles (Belgique).

Le jeune Adil fuyait un contrôle de police. Nous étions alors au moment du premier confinement instauré dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Ce dernier avait alors été pris en chasse par une série de voitures de police. Un des véhicules qui était venu en renfort était arrivé face à lui.

Les manifestants ont rendu hommage au jeune. Des prises de parole ont eu lieu. Des militants ont déclaré qu’il existe un racisme structurel au sein des forces de police, surtout envers les jeunes des quartiers populaires.

« Justice pour Adil » a été scandé lors de ce rassemblement. On a aussi pu voir une grande banderole colorée dénonçant les violences policières.

Il y a un an, un ami d’Adil témoignait déjà…

Après les faits, un témoin avait déclaré que la volonté policière de faire tomber Adil de son scooter était ce qui lui semblait probable. Un ami d’Adil, pour sa part, avait déclaré aussi : Nous ne sommes pas tous égaux face au confinement. Certains ont une maison avec jardin, d’autres un petit appartement où ils sont nombreux« . (Voir vidéo ci-dessous, pour son témoignage, quelques jours après le drame.)

Du côté judiciaire, la chambre du conseil dira si oui ou non, selon elle, un procès des policiers mérite d’avoir lieu ou non. Le parquet de Bruxelles, de son côté, demande d’ores et déjà (et depuis presque un an) le non lieu pour les policiers, y compris pour celui qui conduisait le véhicule ayant percuté Adil. Réponse le 20 avril prochain.