Le ministre de l’Intérieur du gouvernement français Gérald Darmanin a fait une annonce. Il a déclaré que tous les trajets en train seront gratuits pour les policiers, à compter du 1er janvier 2022. Il l’a fait savoir lorsqu’il était en déplacement à Thionville (Moselle, à l’est de la France) ce 29 mars. A l’heure où il faut se serrer collectivement la ceinture, certains estiment que cela n’est pas forcément bienvenu. Darmanin est par ailleurs pour soutenir les demandes des policiers.

« À partir du 1er janvier 2022, tous les trains seront gratuits pour les policiers qui retournent chez eux ». Gérald Darmanin l’a annoncé ce lundi au cours de son déplacement à Thionville comme le rapporte Le Républicain Lorrain. Les syndicats de police réclamaient cette mesure depuis de longues années. Il s’agit principalement des trajets domicile-travail. Pour les policiers, c’est une bonne nouvelle.

TGV et trains Intercités gratuits pour les policiers

Gérald Darmanin a indiqué que les TGV, Intercités et TER seront gratuits à ces fonctionnaires sur l’ensemble du territoire national. « Ce sera pour qu’ils puissent rentrer chez eux« .

Cette mesure est pour permettre aux policiers affectés en dehors de leur région d’origine, de pouvoir retourner auprès de leur famille et leurs proches, lorsqu’ils sont en repos. Les modalités de cette nouvelle mesure n’ont pas encore été précisées, a-t-il déclaré.

Certains internautes ont émis des critiques envers cette nouvelle mesure menée par Darmanin. Ils dénoncent une inégalité. En outre, certains parlent que cette décision n’est pas opportune au moment où le pays entier vit une crise économique, due la crise sanitaire. « Offrir des cadeaux pareils en temps de crise, ce n’est pas le moment« , a déclaré un internaute.

Des policiers supplémentaires en Moselle et Meurthe-et-Moselle

Par ailleurs, le ministre Gérald Darmanin a déclaré qu’une quarantaine de policiers supplémentaires seraient affectés dans la Moselle. Mais pas que. Il y a aussi 35 autres policiers en Meurthe-et-Moselle. Le ministre dit que ce sera pour « renforcer les effectifs dès cette année ». « Ils seront affectés sur la voie publique, au contact des habitants et lutteront notamment contre le trafic de stupéfiants », précise Gérald Darmanin.

« Il y aura 11 policiers supplémentaires dans l’Essonne« 

Dans le journal Le Parisien ce lundi 28 mars, Gérald Darmanin annonce également la venue de 11 policiers supplémentaires dans l’Essonne. Ce sera dans l’agglomération Val d’Yerres-Val de Seine, là où une adolescente de 14 ans a été tuée le mois passé dans une rixe entre bandes rivales. Les syndicats de police demandent au minimum 200 policiers en renfort dans le département de l’Essonne tout entière, de leur côté.