Cité24 a couvert plusieurs événéments ce dimanche 28 février. D’abord, il y a eu le rassemblement « citoyen inconnu », comme chaque dimanche, au Mont des Arts (Bruxelles). Environ 70 personnes protestaient contre les mesures covid jugées « trop strictes » pour eux. Puis, Cité24 a été au bois de la Cambre. Il y avait beaucoup plus de gens. Un drone de la police a rappelé qu’il était interdit de boire de l’alcool dans les rues de la commune de Bruxelles. Arrêté communal oblige.

Entre 50 et 70 personnes se sont rassemblées au Mont des Arts au centre-ville de Bruxelles, ce dimanche 28 février. Ils se sont réunis sous la bannière de « citoyen inconnu » comme ils le font depuis plusieurs dimanches, maintenant. Ils dénoncent les politiques gouvernementales (notamment concernant le covid et sa gestion mais pas seulement).

Un citoyen présent a par exemple dit : « Nous demandons une meilleure représentation politique« . Il ajoute : « il n’y a qu’une petite partie d’ouvriers au parlement. Or, la proportion d’ouvriers dans la population est bien plus importante« . Les questions portées publiquement étaient donc du ressort politique et pour plus de démocratie.

La police bien plus présente au bois de la Cambre

Avec les beaux jours qui reviennent, les rassemblement de loisir sont de plus en plus fréquents. Et les parcs sont des lieux de prédilection pour se détendre entre amis ou en famille.

Ainsi, ce dimanche en après-midi, le bois de la Cambre comptait beaucoup de riverains qui prenaient le soleil.

La police était donc plus présente, par voie de conséquence. Les policiers ont voulu insister sur leur rôle de prévention. Il semble qu’ils aient opté depuis quelques jours pour des méthodes de ce genre. La répression policière de la zone Bruxelles-Ixelles avait été fortement dénoncée. Le bourgmestre Philippe Close aussi, en tant que responsable des forces de l’ordre.

Un drone de la police rappelant l’interdiction de l’alcool

Ce dimanche, les policiers bruxellois ont donné, tout de même, une amende covid à un riverain. Par ailleurs, un drone de la police survolait le parc, à divers endroits. Il « parlait » et répétait aux gens qu’il était « interdit de boire de l’alcool ». Un arrêté communal l’interdit effectivement. Certains le dénoncent d’ailleurs, notamment car ils estiment qu’il s’agit d’une mesure contre les sans abris.

Pour terminer, Cité24 a pu observer environ 300 personnes à vélo. C’était une bike parade qui passait par là.