Maud Bregeon, une porte-parole de La République en Marche (LREM) faisait à Leila Chaibi, députée de la France Insoumise, sur un plateau télé de BFM TV, ce samedi 20 mars dernier. Maud Bregeon a été interpellée par la députée Insoumise au sujet de la baisse des lits dans les hôpitaux en France. « 3400 lits fermés en 2019 ; 4000 lits en 2018« , a déclaré Leila Chaibi. La députée a déclaré que « davantage de lits signifie davantage de décès ». Une réplique peu convaincante, à tout le moins, au moment où les hôpitaux français se disent saturés par l’afflux de patients (covid ou autres).

Ce samedi 20 mars, sur la chaîne française d’info en continu BFM TV, un débat avait lieu sur la question des hôpitaux en France. D’un côté de la table, il y avait Leila Chaibi, députée de La France Insoumise, le parti de Jean-Luc Mélenchon, de l’autre une porte-parole de LREM, le parti de Macron.

Le thème du jour de l’émission était donc la situation dans les hôpitaux français, tant au niveau du nombre de lits disponibles que des moyens humains et matériels.

« Plus de lits dans les hôpitaux, ça veut dire plus de décès »

A ce propos, la députée Insoumise Leila Chaibi a interpellé la porte-parole du parti d’Emmanuel Macron, au pouvoir en France.

« On ne ferme pas de lits en France » a dit la porte-parole de LREM, Maud Bregeon. « Plus de lits, ça veut dire plus de personnes en réa, et plus de décès« , ajoute-t-elle. Leila Chaibi lui a rappelé que le gouvernement n’a pas fait que ne pas ouvrir des lits supplémentaires, mais qu’ils en ont fermé au contraire. « 3400 lits fermés en 2019 ; 4000 lits en 2018« , a rappelé la députée Insoumise.

Depuis le début du quinquénat Macron, le personnel soignant est en colère et demande plus de moyens (notamment en termes de personnel et de matériel, dont des lits).

La porte-parole s’est félécitée du nombre de vaccins déjà octroyés en France. « La solution est le vaccin, pas l’ouverture de plus de lits en hôpital« , selon elle. Par ailleurs, de moins de moins de Français sont désireux de se faire vacciner à l’AstraZeneca.

Après l’émission, Leila Chaibi a écrit sur Twitter un post au sujet de ce débat. « 6 fois ! 6 fois j’ai dû demander à cette porte-parole de #LREM pourquoi le gouvernement décidait de fermer des lits d’hospitalisation. Même le journaliste a dû s’y mettre !«