Le pass covid est d’application dans un certain nombre de pays, comme en Israël, par exemple. Ce pass permet, là-bas, d’être admis dans les lieux d’événements, dans les restaurants ou les bars. Ainsi la question se pose pour la Belgique également. Des médecins proposent qu’ils soient aussi instauré dans tout le pays. Cela n’est pas du goût des travailleurs et patrons de bars, de restaurants et de salles de spectacle et cinémas. « Nous ne sommes pas des contrôleurs« , disent-ils.

Dans différents pays le pass covid est déjà appliqué depuis plusieurs mois. C’est le cas en Israël, où la vaccination avait d’ailleurs été précoce et massive, en comparaison à d’autres pays, d’Europe notamment. Les Etats-Unis, via la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, ont déclaré qu’ils ne demanderaient pas de pass covid. Pour l’administration de Joe Biden, il s’agit d’une restriction des libertés qui induit « de la discrimination entre citoyens américains ».

En Belgique, l’horeca dit non

Pour ce qui de la Belgique, la question se pose également. En effet, le passeport vaccinal (ou « pass covid ») a été proposé par toute une série de médecins. Ils estiment que cela peut être une solution « pour que la population belge puisse retrouver une vie sociale normale », et donc conforme à leurs demandes de plus en plus pressantes. Une occupation du théâtre de la Monnaie à Bruxelles est d’ailleurs toujours en cours. Des acteurs culturels y demandent du soutien.

Néanmoins, bien qu’à bout de souffle et exsangues, les secteurs de l’horeca mais aussi de la culture et de l’événementiel ne sont pas favorables à cette idée. « Nous ne sommes pas des contrôleurs ou des agents d’un poste de douane. Notre rôle est de donner du plaisir aux gens« , disent certains travailleurs de l’horeca.

Malgré leur méfiances face à ce document, le projet de passeport vaccinal se met en place en Belgique. L’objectif serait que chaque citoyen puisse avoir accès à des divertissements et à une vie sociale, s’il est vacciné et guéri du covid. C’est ce qui est appelé d’ores et déjà le certificat sanitaire européen.