Ce samedi 20 mars, en début d’après-midi, avait lieu un rassemblement contre l’instauration de la 5G. Des citoyens et citoyennes belges se sont donnés rendez-vous à la gare centrale. Ils ont voulu protester contre cette onde de téléphonie mobile qu’ils estiment dangereuse et néfaste pour la santé et l’environnement. La police a procédé à des arrestations, lors de cet événement. Le rassemblement était organisé par le collectif Stop 5G. Il y a eu notamment la privation d’une journaliste du média indépendant Kairos.

La 5G (c’est-à-dire la « Cinquième génération de téléphonie mobile ») inquiète un certain nombre de gens. Bon nombre de citoyens y dénoncent le fait que la 5G va nuire de façon profonde à la santé des êtres humains qui y seront confrontés. Mais cela ne seront pas les seuls. En effet, l’environnement risque d’en prendre un coup, rappellent fréquemment les opposants à cette onde électro-magnétique.

Nuisance environnementales et sanitaires

L’argument des pouvoirs favorables à la 5G (comme le sont les Etats belges et français) expliquent que cela va améliorer les flux de communications et de l’internet. Néanmoins pour les opposants, le prix à payer pour cela est trop lourd et s’avère en réalité nuisible.

Cité24 a couvert la manifestation qui avait lieu à la gare centrale, dans le centre-ville de Bruxelles.

« Avec la 5G, il est question de mettre en relation énormément de machines. Cela va avoir pour conséquence d’émettre beaucoup d’ondes électro-magnétiques dans l’environnement, au détriment des êtres vivants« , a déclaré une des personnes présentes.

Le physicien et militant écologiste Aurélien Barrau se positionne aussi contre la 5G.

« Il faut que les citoyens se bougent pour essayer de changer les choses. Nous espérons un soutien de la population », a déclaré l’organisateur de l’événement. Il a appelé à faire des interpellations communales citoyennes, afin de que les échevins votent une motion contre la 5G et porte-parole de « Stop 5G« . « Le futur de nos enfants est menacé par toute une série de choses, notamment la 5G. La 5G ne va pas nous aider à résoudre les problèmes actuels, tels que le changement climatique ou la santé publique, ou encore l’épuisement des ressources« . Il a rappelé que derrière la 5G se cachent des intérêts financiers. « La fibre optique est plus intéressante« .

Journaliste arrêtée par la police

Par ailleurs, une journaliste de Kairos, Muriel Hubin était présente lors de l’événement, à l’instar de Cité24. Elle a été arrêtée par la police. Cité24 s’est penché sur l’état de la liberté de la presse en Belgique, ayant eu aussi un journaliste arrêté et perquisitionné ce 14 mars.

Les raisons de cette privation de liberté ne sont toujours pas claires à ce stade.