Ce week-end des 10 et 11 avril, plusieurs manifestations ont eu lieu dans différents pays d’Europe du nord et de Scandinavie. Elles ont toutes concerné les mesures sanitaires que ces pays nordiques estiment, comme d’autres, non adaptées à la réalité, à tout le moins. Parmi ces pays, on peut citer le Danemark, la Finlande ou encore la Norvège. Cela s’est soldé par des arrestations pour un certain nombre d’entre eux.

Les manifestations se font de plus en plus nombreuses. On l’a vu en Belgique (notamment au bois de la Cambre, à Bruxelles) mais aussi en France (notamment devant le théâtre de l’Odéon à Paris). Toutefois, des manifestations se passent aussi ailleurs. C’est le cas de l’Europe du nord par exemple.

Manifestation dispersée à Helsinki (Finlande)

En Finlande, une manifestation a eu lieu contre les mesures sanitaires du gouvernement finlandais. Non moins de 300 personnes se sont réunies dans le centre de Helsinki, capitale du pays. Elle n’avait pas été signalée. La police a ainsi décidé de disperser ce rassemblement par la force. En Finlande, du fait du covid, les rassemblements publics ne peuvent pas être de plus de six personnes.

En Finlande, pays fort peu touché jusqu’à mi-février, a vu une augmentation des cas de covid. Le gouvernement a décidé d’intervenir fortement en fermant les restaurants, bars et a présenté un plan de confinement local (finalement annulé). La pilule a eu du mal à passer pour le peuple finlandais, qui compte 5,5 millions de personnes.

Vingt personnes ont été arrêtées par les forces de l’ordre, lors de cette manifestation. Le motif de leur arrestation était que ces personnes refusaient les injonctions policières. Elles auront une amende. Aucun autre incident n’a été constaté, lors de cette marche qui s’est terminée à la place Kauppatori, samedi en milieu d’après-midi.

Rassemblement un peu plus nombreux à Copenhague (Danemark)

De l’autre côté de la mer Baltique, plus au sud, au Danemark, un événement similaire a eu lieu. Il y avait un peu plus de personnes présentes, ici. Des centaines de citoyens danois se sont en effet réunis, ce samedi soir dans le centre de Copenhague, capitale du pays.

Les manifestants ont voulu faire savoir aux autorités leur opposition, de façon calme, aux autorités danoises. Ils ont rejoint ’hôtel de ville en milieu de soirée. Aux alentours de 20 heures, la police n’avait procédé à aucune interpellation. La manifestation, organisée par le groupe « Men in Black » (Les hommes en noir) a continué, en soirée.

De plus, au Danemark, le passeport corona, qui est de plus en plus à l’ordre du jour dans différents pays (mais rejeté aux USA, par exemple), n’est pas accepté par les danois. C’est la raison principale de cette manifestation, puisque ce passeport a été inauguré ce mardi dernier.

De plus, le Danemark est en confinement partiel depuis le mois de décembre 2020 (même si la réouverture de l’horeca notamment est prévue, si tout se passe bien, en mai).

Masques brulés en public à Oslo (Norvège)

Pour le troisième pays d’Europe du nord, la Norvège, le gouvernement avait serré la vis avant les vacances de Pâques. Il avait décidé de rendre plus strictes à nouveau les mesures sanitaires face à un rebond des cas de Covid dû au variant britannique. Ainsi, les 200 manifestants se sont aussi rassemblés dans le centre de la capitale norvégienne, Oslo. Ils ont protesté samedi contre les mesures prises. Certains d’entre eux ont brûlé des masques.

Aucun incident avec la police n’a été signalé. Il faut dire que la police dans ce pays est connue pour ces méthodes de désescalade.